Sharpei Beauty – Son Poil – Texture

Le poil de nos sharpei Le poil est une grosse particularité de nos sharpeis. Entre une texture souvent prise pour une cause allergène et une mue impressionnante souvent mal comprise par certain vétérinaire, il est temps de faire le point sur le poil de nos plissés préféré.

·         LES DIFFERENTS TYPE DE POIL :

Il existe deux types de poils parmi nos shar-peis.

Le tout premier est le type « horse coat », qui est extrêmement court et pique, comme peut piquer celui du cheval (d’où son nom de « horse »). Ce type de poil est le plus représenté en France. Sa particularité ? Il permet de découvrir les plis du garrot mais aussi de découvrir la « charpente » de nos plissés.

Le second est le « bruh coat », sa longueur ne doit pas dépasser 2cm5. Vous pensez qu’il est plus doux ? et bien, non, même s’il est plus long, ce dernier reste hirsute et épineux. L’avantage de ce type de poil n’est pas moindre, puisqu’il provoque moins de problèmes de peau (ezemas, éruption etc.…) Qui plus est le bébé brush a l’aspect d’un gros nounours pour lequel il est difficile de ne pas craquer. Ce type de poil est très représenté lors des expositions à l’étranger.

Lequel préférer ?? comme on dit, « les gouts et les couleurs çà ne se discute pas » !!!! les deux types ont du charme et le tout reste une histoire de cœur. Même si je suis une inconditionnelle du horse, je dois dire que le brush, de par son air nounours fait chavirer mon cœur… d’ailleurs, Il est dommage que le brush souffre d’une incompréhension lors des expos canine. Surtout que ce type de poil est reconnu dans le standard de la FCI.

NDLR / Le poil de sharpei est très facile a arraché, ce n’est pas un défaut mais bel et bien une défense. Au temps jadis, lors de combat, le chien qui avait le malheur de mordre le sharpei se retrouvait automatiquement avec une multitude de poil piquant dans la gueule ce qui provoquait une gène. Cette caractéristique a été conservée de ne jour.

NDLR / lors des expositions canines à l’étranger, les sharpeis « horse coat » et « brush coat » sont jugés séparément. Choix judicieux car, en dehors du type de poil, il y a (entre autre) une différence de morphologie avec des sujets brush d’ossature plus lourde que les horses. Mais en France, difficile de faire de même vu le peu de chiens présentés lors d’expositions canines.

NDLR/ les plissés ayant un poil supérieur à 2cm5 sont appelés « Bear Coat » et ne sont pas reconnus dans le standard du sharpei. De ce fait, impossible de les faire confirmer.

·         LES FAUX SEMBLANTS :

Arrêtons de dire que l’on doit être allergique au poil de son sharpei !!! C’est vrai que si vous prenez un sharpei dans bras nus, vous allez être couvert de plaque rouge, mais pas de panique. Le poil du sharpei (le horse) est réputé pour être urticant. Le poil piquant du chien provoque des micros-piqures et rend la peau rouge. Les rougeurs disparaissent très vite. Attention donc aux enfants qui ont la peau plus fragile et qui ne manqueront pas de vous alerter car ils auront mal aux bras. Cette manifestation n’existe pas chez les sujets brush coat (poil semi long).

·         SON ENTRETIEN :

Contrairement aux races à poil long, aucun entretien spécifique n’est à faire sur le sharpei. Pas de toiletteur pour une taille de poils, et surtout pas ou très peu de bain. Pourquoi ne pas les nettoyer plus souvent ? et bien tout simplement parce que la peau est un rempart naturel et de ce fait, la peau risque d’être altéré. En ce qui me concerne, les filles ont le droit généralement à un bain par an, (j’essaye de gérer l’été après les chaleurs). Simplement question hygiène. Bien sur, si il vient à Vinh-long de patauger dans la vase comme elle sait si bien le faire, il y aura un bain obligatoire pour la puce ? Comment le brosser ??? Utiliser un gant en caoutchouc souple. Il permet de retirer en douceur les poils morts

·         CONCRETEMENT A QUOI RESSEMBLENT CES POILS ???

Le mieux pour comprendre c’est de voir dont je vous présente :

  • A gauche Duncan qui est bear-coat, vous pouvez constater la longueur de son poil notamment sur la queue. Ce type de sharpei n’est pas admis dans le standard de la FCI
  • Au milieu, Shang qui est un horse coat, poil court jusqu’au bout de la queue
  • A droite, Shengli Ricky Red qui est brush coat, le poil est semi long. Le brush est aussi reconnaissable à sa queue qui est plus fournie en poil que le horse.

 Voilà un bref résumé du poil de nos sharpeis. J’aimerais juste préciser une dernière chose : le sharpei a très longtemps souffert d’une mauvaise réputation dù à des problèmes de peau. Aujourd’hui, grâce au travail des éleveurs, le sharpei est un chien comme tous les autres ne souffrant pas plus de problèmes que n’importe quelle autre race. Mais le tout, je le dis et le répète est de choisir un chien chez un éleveur (ou un particulier très sérieux). Car choisir un chien dont on ne connaît pas les origines c’est aussi se confronter à des problèmes de santé, dont les éleveurs se sont efforcés à éradiquer !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*