L’arrivée du chiot Shar Pei

L’arrivée du chiot : Je sens déjà votre impatience grandir !

c’est pour quand déjà l’arrivée de votre chiot ? humm comme beaucoup de futurs maîtres, je vous entend d’ici « c’est dans bien trop longtemps » trêve de plaisanterie, si le jour se rapproche, une arrivée çà se prépare et çà se gère. Ci-après quelques points clés pour ne rien oublier le jour J et surtout pour ne pas vous laisser envahir par vos émotions !!

PREPARATION DE L’ARRIVEE

Afin de faciliter votre vie et celle de votre plissé, vous devez acquérir un certain nombre d’articles essentiels : une cage pour chien, deux écuelles, une en acier (plus facile à nettoyer à mon goût) avec des patins anti-dérapants, et une autre de préférence en gré (difficilement renversable) pour mettre l’eau. Pensez aussi à mettre une serviette éponge sous les gamelles une laisse courte qui favorisera l’apprentissage du «haut pied » évitez les laisses à enrouleur, difficiles à manier (surtout en ville) un collier : n’oubliez pas qu’il devra s’adapter à la croissance du chiot. une médaille portant votre numéro de téléphone et pourquoi pas une médaille indiquant que votre chien est équipé d’une puce électronique. un panier ou une couverture : choisissez de préférence un panier en plastique, que vous agrémenterez d’une couverture ou d’un coussin lavable. Un panier en osier est difficile à nettoyer et surtout, le chiot risque de se blesser (perforation) en ingérant des morceaux d’osier. Pensez également à choisir un panier qui sera assez grand pour le chien adulte un gant en caoutchouc prévu pour brosser le toutou. un shampoing spécial chien, qui respectera son épiderme, beaucoup plus fragile que le nôtre. des jouets d’une consistance robuste afin qu’il dure dans le temps et des os à mâcher

Voilà l’équipement de base que nous avons réservé à Vinh-Long pour son arrivée. Nous avons pris soin de l’installer à part de Tchaé dans un premier temps. Vinh a été installée dans notre cuisine. Comme il n’existe pas de porte qui sépare les pièces, nous avons monté un portillon ajouré pour que Tchaé et Vinh se voient dans la journée. En revanche, lorsque nous étions là, bien entendu, les deux plissées faisaient leur vie librement dans la maison. La séparation a seulement été décidée pour quelques semaines. Pourquoi la mettre dans la cuisine ? tout simplement parce que c’est une pièce non stratégique d’un point de vue dominance (elle n’a pas de vue sur toutes les entrées) et qui plus est c’est la pièce la plus sécurisée et la plus calme (peu de passage). Rien de fragile et dangereux n’est à la portée d’un chiot. La caisse bois que vous apercevez prêt de la corbeille fait office de « caisse à jouets », elle est en pin et pourra être mâchouillée de long moment sans que çà soit dangereux.

LES DOCUMENTS IMPORTANTS

Avant tout chose, lorsque vous irez chercher votre chiot, l’éleveur (ou le particulier) devra vous remettre une série de documents OBLIGATOIRES. Un conseil, évitez les personnes qui vendent des chiots (ou chiens) « sans papier ». Rien ne prouve la provenance et rien ne garantie la lignée prétendue par l’éleveur ( ?). De même, un chiot n’étant pas un objet ou une marchandise, refusez une livraison par correspondance pour lui évitez beaucoup de stress. Un carnet de vaccination à jour (comportant toutes les indications concernant les primo vaccinations) Sa carte de tatouage (ou son certificat de puce) Son certificat de naissance ou le n° de dossier de la déclaration de naissance (Très important) L’alimentation quotidienne pour quelques jours (afin de ne pas changer brusquement le chiot) Une liste de conseils et suivi d’élevage Une attestation de vente précise, comprenant toutes les garanties légales : (date de cession du chiot, nom et adresse des adoptants et du vendeur, nom du chiot, sa date de naissance, son identification par puce (ou numéro de tatouage), le nom des ces parents avec les numéros de LOF, le prix et mode de paiement, nom du vétérinaire du vendeur, clause générale de vente) LES PREMIERES HEURES AVEC LE PLISSE Maintenant, on y est, le chiot tant désiré est enfin dans vos bras !!!! Alors çà fait quoi d’être des adoptants comblés ? L’arrivée de votre boule de plis doit se faire dans le calme. Rappelez vous qu’il vient de quitter sa meute et sera très certainement tout perdu à son arrivée à son nouveau foyer. Moi ce que je vous conseille c’est d’aller le chercher en fin de matinée, ainsi il aura tout le loisir de découvrir son nouveau chez lui avant de passer une nuit seul. La première journée, n’en profiter pas pour inviter la famille, amis ou voisins. La première journée doit servir d’adaptation. Je sais que c’est plus dur à dire qu’à faire, mais va falloir être ferme, aucunes bêtises ou caprices qui lui seront interdits demain ne doit passer aujourd’hui sous prétexte qu’il vient d’arriver. La première nuit risque d’être une sacrée expérience… Mais pour renforcer votre crédilité, il va falloir s’armer de sang froid à toutes épreuves. Tout d’abord vérifier que votre plissé à bien de l’eau, mettez le dans sa corbeille, une petite caresse et c’est tout !!! pas de cérémonial de calins-bisous, sinon, vous allez accentuer son anxiété avec votre départ. Votre chiot risque de pleurer très fortement, ne surtout pas aller le voir, il finira par se calmer et comprendra très très vite que vous ne cédez pas. Votre chiot a tendance à beaucoup dormir ? c’est normal, c’est durant le sommeil que la croissance se fait, surtout ne pas le déranger si vous ne voulez pas que votre plissé dorme sur un oeuil et devienne peureux. DSC00099.JPG

COHABITATION

Pour l’arrivée de Vinh-Long, l’adaptation a été assez facile, durant ces deux mois de vie à l’élevage, nous avons été lui rendre visite assez souvent. Notre odeur n’était donc pas étrangère pour elle. Le point d’appréhension a été par rapport à Tchaé. Pas facile de faire accepter à un chien unique le fait qu’il va devoir partager sa vie avec un autre chien. Les premiers jours, Tchaé a très souvent regardé d’un air patibulaire cette petite chose qui venait toute le temps dans ces pattes. Tchaé étant une chienne très sensible et intelligente, elle a très vite compris que les câlins et les biscuits allaient être partagés. Nous avons du donner autant à l’une qu’à l’autre, voire, plus à Tchaé en essayant de laisser en position de dominante Tchaé. Finalement toute c’est bien passé. Aujourd’hui Tchaé continu de faire sa vie et remet en place Vinh-Long lorsque nécessaire. Bref, la hiérarchie s’est mise en place naturellement et toutes les deux écoulent des jours heureux dans notre foyer.

Notre premier amour, mon seul amour c’était toi….Depuis ton arrivée dans nos bras, tu nous a tout donné : amour, protection, réconfort … nous t’avons adulé. L’amour était fusionnel entre toi, Eric et moi. Tant de bonheur à tes côtés, nous t’avons emmené partout avec nous. Tes grosses babines, on adorait les papouiller. Tu avais ton caractère mais c’est ce qui faisait ton charme. Ton minois c’est ce qui faisait ton originalité, tout passait par un regard, tes moindres envies, tu nous les faisais comprendre.

Ce jour de février où nous avons du te faire entrer d’urgence chez le vétérinaire, mon inquiétude était énorme… tu perdais du sang …. On a du t’opérer d’urgence, tu étais déjà en train de rejoindre le paradis des toutous. Le verdict ne s’est pas fait attendre, tu avais une invagination. On a du te faire une ablation de 30cm de l’intestin. Tu as bien résisté à l’anesthésie et à l’opération. Nous avions espoir que tu rejoindrais ta cheminée que tu aimais tant. Tu es si forte ma Tchounette… La journée qui a suivie ton opération, tu étais déjà sur pattes à grogner les médecins. Malheureusement, le jour d’après ton état a commencé à décliner. Ta température était passé à 35°, les vétos et nous même étions très inquiets. Tu souffrais….

En ce 24 février, nous n’avons pu nous résoudre à te laisser parmi nous, tu as rejoints un autre monde à la suite d’une péritonite.

Je n’oublierais jamais ce regard que tu m’avais lancé dans ce boxe… ce regard si expressif d’ordinaire, s’est brouillé et tes larmes ont coulés. Lorsque ton papa t’a prise dans ces bras pour rejoindre cette table si froide, le temps s’est arrêté, ils avaient tous un visage si triste … j’ai hurlé dans cette salle … je me suis effondrée … c’est si dure de laisser partir ceux que l’on aime… ton regard s’est fermé sur nous… nous t’avons dit que l’on t’aimait … et voilà, tu es partis …

Tchaé, c’est vraiment injuste ce qu’il t’ais arrivé, pourquoi toi ? Avais-tu mérité çà ? Tu étais si jeune et nous avions encore tant d’amour à partager… tout a été si vite, une journée avant ta crise, tu avais été faire un grand tour en foret, rien ne laisser présager que trois jour plus tard, tu ne serais plus là. Tout était normal. Tu jouais, mangeais, délirais comme tous les jours depuis plus de 3 ans.

Aujourd’hui, la maison est si vide sans toi et notre chagrin est tellement immense… je ne sais comment, je vais continuer à vivre sans toi. Impossible de parler de toi au passé… nous ne t’oublierons jamais… tchaé, pardonne moi, je n’ais pas tenus ma promesse. Je t’avais promis que tu retrouverais ta cheminé… mais ce que tu as retrouverais c’est le sommeil éternel.

Je passe mes journées à pleurer, une partie de moi s’en est allé avec toi. Je ne quitte plus ton collier, c’est tout ce qu’il me reste de toi. Je regarde tous ces endroits préférés de la maison : La cheminée, ton canapé, ta couverture … tous ses endroits sont tellement vides.

Bien sur, nous aurons d’autres toutous dans notre vie et il nous reste Vinh-Long mais toi, tu étais unique. Tellement intelligente et protectrice… personne ne te remplacera…

Tristesse, détresse, dépression, je ne sais pas qu’elle est ce mal qui me ronge, j’ai du mal à croire que plus jamais je ne te reverrais. Chaque jour de ma vie, je te pleurerai, ton petit corps repose en paix, tu ne souffres plus maintenant. Tu es partis rejoindre ces autres toutous qui ont fait eux aussi le bonheur de leur maîtres. 

Une amie m’a dit qu’hier au soir, en regardant le ciel, elle avait vu une nouvelle étoile dans le ciel. J’espère que tchaé, c’est toi qui la fais brillé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*