La mue du shar pei

LA MUE HORREUR !! votre aspirateur souffre d’ingestion et après « autopsie » vous retrouvez des touffes de poils dans le sac ???? C’est alors que vous vous retournez vers votre plissé, qui vous regarde en remuant la queue, et vous constatez que ce dernier commence sérieusement à se découvrir et ressemble plus à un mité ??? Ne cherchez pas plus loin, c’est peut être simplement une mue qui débute et à laquelle vous aller devoir faire face.So …pas de panique et lisez ce qui va suivre …

·         C’EST QUOI UN POIL ?

 Comme vous pouvez le remarquez, le poil est l’élément de base du chien. Tout comme nos poils à nous, il est composé d’une partie implantée dans la peau (le bulbe) qui est la racine du poil et d’une partie visible (la tige) composée de kératine (c’est une protéine qui permet de rendre le poil résistant face aux agressions extérieures). Le chien a aussi des poils spécifiques nommés « vibrisses », vous savez ce sont les plus grands poils que nos toutous ont sur les bagouts et sous le cou. Chez le chat on les appelle les moustaches. Les vibrisses se trouvent : sur le museau, au dessus des yeux et sous les mâchoires. Se sont de vrais capteurs sensoriels implantés dans une zone contenant de nombreuses terminaisons nerveuses et très vascularisées qui permettent de déterminer les formes des objets mais aussi comment le toutou se situe par rapport à l’environnement.
1/Tige du poil2/Follicule pileux
3/Papille4/Racine
5/Vaisseaux sanguins6/Derme
7/Epiderme 

·         POURQUOI NOS PLISSES SONT-ILS POILUS ?

Le poil de nos plissés, brush comme horse est très important.

Il permet d’une part d’être le reflet de l’état de santé de votre plissé (par exemple un poil terne, sec peut être la conséquence d’un manque de vitamines) et d’autre part d’être un rempart contre les variations des saisons. En effet à mesure que la température monte ou descend que les jours rallongent ou raccourcissent, le cerveau ordonne ou systèmes pileux d’agir.

Il faut savoir que les poils, poussent, meurent et tombent en permanence. Vous comprendrez donc qu’il soit normal que votre plissé perde ces poils. Il en est de même pour nous.

Mais voilà, il faut savoir qu’à certaine période de l’année, la quantité de poil qui tombe est bien plus abondante que d’ordinaire. Et c’est là que l’on bénit l’inventeur de l’aspirateur … si si, je vous assure !!!!

Ces pertes abondantes, ont lieu généralement à l’autonne (remplacement du poil d’été par un pelage d’hiver plus dense et plus long) et au printemps (perte du pelage d’été par un poil d’été).

Nous rentrons donc, dans le vif du sujet pour assimiler ces pertes de poils à des « mues ».

ATTENTION : un animal, vivant en appartement bien chauffé et un animal vivant souvent en extérieur aura tendance à muer différemment. Les animaux qui vivent surtout à l’intérieur subissent généralement les changements de température (intérieure et extérieure) et d’éclairage (lumière artificielle allumée ou éteinte) toute l’année durant. Par conséquent, ces animaux perdent leur poil, parfois à profusion, pendant toute l’année.

·         A QUOI RESSEMBLE UNE MUE ?

Aie, qu’est-ce que ces photos ? Pas de panique c’est tout simplement vinh-long lors de sa dernière mue (en juillet dernier). La mue du sharpei n’a rien de comparable avec les autres races. En effet, lorsque le plissé entre en phase de mue ce dernier perd ces poils par plaques (comme sur la photo ci-dessus). C’est pour ces raisons que l’on les appelle les « miteux ».

Pour information, tous les sharpeis ne muent pas pareil. Certain vont perdre leurs poil de façon abondantes (comme vinh-long) et d’autres, au contraire ne feront que de très faible mue. Comme Tchaé …

… qui n’a jamais fait de grosses pertes de poil.

·         MUE ET CORPS MEDICAL

En revanche, ces mues sont encore mal comprises par certains vétérinaires qui voient plutôt des maladies de peau qu’il faut traiter (démodécie, parasites type teigne etc…). Alors, ne pas toujours prendre au pied de la lettre forcément ce que dit ce dernier.

Pourquoi certain vétérinaire prennent peur ?

– d’une part parce que cette perte de poil par « plaque » est peu courante et si votre vétérinaire a une méconnaissance de la race il pensera à une maladie de peau

– d’autre part, certaines maladies ont comme symptômes une perte de poils : celle-ci pouvant être généralisée ou localisée sur le pelage. C’est pour cela qu’il faut faire attention à ne pas confondre, chute de poil de « mue » et chute de poil qui serait le résultat d’un grattage ou léchage intensif de votre sharpei. Dans ce cas, c’est la démangeaison qu’il faudra traiter.

·         MAIS ALORS COMMENT NE PAS CONFONDRE ?

Dites vous bien que lors des mues la peau ainsi découverte doit être saine. C’est-à-dire qu’il ne doit pas y avoir de rougeurs apparentes sur la peau ainsi découverte, pas de plaques de « peau morte », pas de sointemenent et bien sur pas de grattage de la part de votre plissé (et surtout au point de se faire saigner).

Bien entendu si un de ces symptômes apparaît, je ne peux que vous conseiller d’aller très rapidement chez un vétérinaire compétent.

ATTENTION : un animal stressé peut perdre son poil, veillez bien au mental de votre toutou.

·         QUELLES SONT LES PERIODES DE PERTE DE POIL ?

– Lors des mises-bas ou pendant la gestation, il est aussi fréquent d’avoir une augmentation de la quantité de poils perdus, ceci n’est pas inquiétant. – deux fois par an (printemps et hiver) – et vers l’âge de 9-12 mois (en moyenne) où le bébé plissé perd tous ces poils de bébés tout doux pour avoir un poil d’adulte. On dit que c’est LA mue du siècle et LA plus importante de sa vie de plissé

·         ENTRETIEN :

Le pelage ne demande que peu d’entretien. Moi, ce que je vous conseille, en période de mue, c’est :

·  De brosser au moins quotidiennement le pelage afin d’aide le poil « mort » à tomber et laisser plus de place au nouveau poil pour pousser. Attention, ne prenez pas une brosse à picots mais bien un gant en caoutchouc

·  Ne pas donner de bain pendant cette période : déjà vous risquez de boucher votre baignoire (euhhh non, là je plaisante). Les bains fréquents peuvent assécher le poil et causer une mue excessive. Il en est de même l’utilisation de shampoing humain qui est non adapté aux types de peau de nos chiens.

·         APPREHANDER UNE MUE :

L’alimentation contribue à la beauté du pelage, sachez qu’une mauvaise alimentation est souvent à l’origine d’un poil terne et d’une mue importante. A vous de choisir une alimentation de qualité comprenant Les protéines, les acides gras poly-insaturés et les vitamines (A et biotine) qui favoriseront la bonne santé de la peau et du pelage.

Même si un aliment de qualité joue pour la repousse du poil, vous pouvez donner des compléments alimentaire afin d’aider votre toutou à se refaire une pilosité. Chacun sa méthode, vous pouvez faire des cocktails d’acide gras oméga, biotine, vitamine A et protéine, ou choisir des compliments alimentaire type pet-phos pelage ou viacutan.

SUR CE, BON COURAGE A TOUS :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*